L'enquête a démarré l'été dernier, quand les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie Toulouse Mirail mettaien  la main sur un convoi transportant 488 kilos de cannabis revenant de la frontière espagole.
 

Un appartement de Cugnaux était rapidement identifié par les gendarmes de la "BR" assistés de leurs collègues de la Section de recherches comme lieu "de stockage de produits stupéfiants de toute nature (cocaïne, cannabis, ecstasy)" révèle le procureur de la République de Toulouse ce vendredi. Les enquêteurs logeaient "l'équipe d'importateurs, la nourrice et un groupe de revendeurs" très structurée. L'appartement était le point de départ de livraisons "Uberstup" dans toute la périphérie de Toulouse. 

 

Vu l'ampleur du trafic mardi, 120 gendarmes étaient mobilisés, qu'il s'agisse de la brigade de recherches assistés de la "SR" mais aussi des militaires du Tarn et des Pyrénées-Orientales où des interpellations ont été menées. Le GIGN et le peloton de protection de la gendarmerie de Golfech étaient également requis.

 

27 000 euros et 4 véhicules ont été saisis lors des perquisitions. Les trafiquants achetaient avec le produit de leurs trafics joaillerie, maroquinerie de luxe. 10 personnes âgées de 25 à 33 ans ont été interpellées, huit ont été présentées à un juge d'instruction. 


Voir aussi

Haute-Garonne

11/08/2022 14:58

Le débit du fleuve baisse dangereusement. Il est soutenu par les réserves...

Haute-Garonne

11/08/2022 14:28

Une action visant à protester contre les dérogations d’arrosage dont...

Haute-Garonne

11/08/2022 09:38

L’enquête a permis de faire le lien avec une deuxième fusillade, à...