Lundi soir, un équipage de police a voulu contrôler deux individus qui se trouvaient dans un véhicule à l’arrêt.

Alors qu’un des trois policiers se dirigeait vers le conducteur, celui-ci a tenté de prendre la fuite en accélérant brutalement vers lui, percutant le policier qui « se retrouvait sur le capot du véhicule pendant quelques mètres avant de chuter sur la chaussée » inique le syndicat Alliance Police Nationale dans un communiqué. Le policier souffre d’une blessure au genou.

 

Dans sa fuite, le conducteur a percuté le véhicule de Police où se trouvaient les deux autres policiers, qui souffrent tous les deux de « violentes douleurs aux cervicales ».

Le véhicule des fuyards a finalement percuté un mur, et ses occupants arrêtés et placés et garde à vue ?

« Que serait-il arrivé si le collègue avait encore été sur le capot lors des impacts ? » s’alarme le syndicat, qui demande dans son communiqué «de lourdes peines de prison ferme à l’encontre de ces criminels pour qui la vie d’un policier importe peu et demande au gouvernement et au Président de la République un soutien sans faille à ses Policiers, trop souvent mis en cause injustement alors qu’ils risquent leur vie quotidiennement pour éviter le chaos. »