Le requin a été remis à l'eau grâce aux plagistes.

Le requin a été remis à l'eau grâce aux plagistes.

La foule a tenté de sauver un grand requin blanc de près de 900 kilos, dimanche, sur la côte Est des États-Unis. Sur la plage White Crest, au cap Cod, les plagistes se sont unis pour maintenir le mâle adulte de plus de quatre mètres en vie, après qu'il s'est échoué sur le sable.

Une piscine a été creusée autour de son corps pour l'aider à respirer, ainsi qu'une digue, pour le remettre à l'eau. À l'aide d'une corde, le requin a été trainé par force, avant d'être tiré plus loin par un bateau. Sans succès. Le plus gros poisson prédateur des océans n'a pas pu nager au large.

Autre cas identique

Le sauvetage était une opération "difficile" selon Greg Skomal, expert de la Division de pêche maritime du Massachusetts qui a pratiqué la biopsie. Les blessures provoquées par l'échouage auraient provoqué une hémorragie interne, rapporte le Boston Globe. Naviguer dans les eaux peu profondes est un cas rare selon le spécialiste. De s'échouer ainsi d'autant plus. C'est pourtant le deuxième cas de l'été, au même endroit, la même espèce victime.

En Caroline du Nord et du Sud, un peu plus bas sur la côte du pays, les attaques de requins près du rivage ont fait sept victimes en trois semaines cet été. Selon George H. Burgess, directeur d'un programme de recherche sur les requins au musée d'Histoire naturelle de Floride, interrogé par un média américain, le changement climatique pourrait notamment être en cause. La quantité d'eau douce dans les océans diminuent à cause de la sécheresse, "ce qui créé un environnement littoral où les taux élevés en sel attirent plus de poissons, dont les requins". L'augmentation du nombre de requins comme de vacanciers, et donc de rencontres fortuites entre les deux, pourrait également faire partie des réponses.