La perche à selfie volante arrive cet été

La perche à selfie volante arrive cet été

L’été dernier, la perche à selfie a fait un tabac au point de devoir être interdite dans certains musées. Le phénomène ne s’est pas essoufflé. Les selfies improbables sont encore légion et, surtout, la technologie promet de vous aider à en prendre des meilleurs encore. Des photos jusqu’à 25 mètres de distance !!!

Une entreprise australienne de high-tech, IoT Groupe, est ainsi en passe d’inventer la perche à selfie volante, rapporte Mashable Australie. Le nouvel outil, intitulé ROAM-e est disponible en prévente depuis la semaine dernière et devrait commencer à être livré à l’international en juin.

Le ROAM-e comporte deux hélices. Une fois connecté au smartphone, il peut cibler l’utilisateur grâce à un système de reconnaissance faciale et prendre des photos de lui jusqu’à 25 mètres de distance. Il peut prendre des photos comme des panoramas à 360 degrés ou même faire de la vidéo. Il y a tout de même une contrainte : sa durée de vol, de 20 minutes maximum.

« Pas plus gros qu’une bouteille de 50 cl »

Quelle est la différence alors avec un drone de base ? Son coté passe-partout, défend IoT groupe. Le ROMA-e a été dessiné « pour qu’il ne soit pas plus gros qu’une bouteille d’eau de 50 centilitres », explique Ian Duffell, directeur exécutif d’IoT groupe, à Mashable Australie. Ses hélices peuvent aussi être détachées et rangées, de manière à ce que cette perche à selfie volante puisse se ranger dans un sac ou une poche.

L’appareil sera vendu 349 $, soit 306 euros. Des produits similaires existent déjà sur le marché, note Mashable. Comme la Lily camera qui se définit plus comme un appareil photo volant que comme un drone.