UNE ANNULATION QUI COUTE CHER A FRANCE 2 !

UNE ANNULATION QUI COUTE CHER A FRANCE 2 !

Source : Télé Loisirs

Le suspense était de mise ce jeudi 22 octobre concernant la venue de Marine Le Pen dans Des paroles et des actes sur France 2. La présidente du Front national a finalement annoncé qu'elle ne viendrait pas dans un communiqué en fin de journée. La chaîne a donc décidé d'annuler l'émission et de programmer des épisodes de Rizzoli & Isles à la place.

David Pujadas, présentateur de Des paroles et des actes, s'est rapidement exprimé dans plusieurs médias au sujet de cette annulation. Le journaliste a indiqué qu'il ne comprenait pas cette annulation alors que Marine Le Pen avait confirmé sa venue dans l'après-midi. "C'est quelqu'un qui aime bien jouer "elle" contre le système", a-t-il ajouté en parlant de la responsable politique.

David Pujadas a également réagi dans le 20H de France 2, en duplex depuis le plateau de Des paroles et des actes. Interrogé par Marie Drucker, il a expliqué : "l'émission est annulée faute de combattant ou plutôt de combattante. Marine Le Pen a renoncé, elle laisse une chaise vide. Elle avait encore confirmé à la mi-journée qu'elle serait là. Elle a changé d'avis, nous le regrettons pour le débat public, pour les citoyens français (...)". Il a aussi rappelé que l'émission "respectait scrupuleusement les temps de parole". "Il y a eu beaucoup de pressions pour que nous l'annulions mais nous l'avons bien sûr maintenue", précise-t-il avant de déplorer de ne "pas pouvoir faire vivre le débat démocratique à la télévision".

En refusant catégoriquement de participer à l’émission Des paroles et des actes, deux heures seulement avant le début du direct. Petit rappel, la présidente du Front National avait refusé de participer à l’émission après avoir découvert que Xavier Bertrand et Pierre de Saintignon, avaient été greffés au programme à la dernière minute pour jouer les contradicteurs.

Cette annulation de Marine Le Pen a généré un vrai choc en interne chez France Télévisions. En terme d’organisation d’abord, puisqu’il a fallu reprogrammer en urgence quelque chose pour remplacer le talk politique de David Pujadas. Trois épisodes de la série Rizzoli and Isles seront choisis ce soir-là comme programme de substitution sacrifiant alors une audience qui était gagnée d’avance avec Des paroles et des actes et Marine Le Pen.

Mais surtout le désistement de Marine Le Pen aurait induit un coût de 400.000 euros de perte d’après nos confrères du Figaro. Ce qui justifierait ce montant pharaonique : « un studio loué à la Plaine-Saint-Denis, du matériel technique, des lumières, la régie, la sonorisation, le démontage, des techniciens… Sans oublier la somme déboursée pour pouvoir diffuser un programme de substitution ». Pour le moment France Télévisions n’a pas confirmé cette somme.