OCTOBRE ROSE...

OCTOBRE ROSE...

MON KINE VOIT ROSE !

Avec environ 48 000 nouveaux cas chaque année, le cancer du sein est le plus répandu des cancers féminins. Actuellement, une femme sur dix sera concernée au cours de sa vie et atteinte de plus en plus jeune.
Si la prévention, la recherche et les traitements font régulièrement d’énormes progrès, la prise en charge des suites de la chirurgie est encore peu considérée : c’est pourtant le temps de la reconstruction physique et psychologique, dont la réussite est fondamentale pour retrouver sa féminité et une vie active. Le rôle du kinésithérapeute, pourtant méconnu du grand public, est essentiel dans cette étape, et permet aux femmes de se réapproprier progressivement leur corps.
Depuis presque 30 ans, LPG Systems développe des dispositifs médicaux pour traiter de manière naturelle et non agressive le tissu conjonctif à des fins thérapeutiques et esthétiques. Epaulé par un comité scientifique de recherche (Co.S.I.Re) au sein duquel un groupe de travail est dédié à l’oncologie, LPG s’investit quotidiennement aux côtés des kinésithérapeutes pour le mieux-être des femmes touchées par ce fléau. En effet, des protocoles de traitements ont été spécialement développés à travers ses 2 technologies de pointe : CELLU M6® et HUBER® pour faciliter le retour à la vie active des femmes après un cancer du sein.​


On en parle ce matin avec Cécile Boyer !