LORIE DIT TOUT !

LORIE DIT TOUT !

ELLE RACONTE COMMENT ELLE A VÉCU LA FIN DE SA CARRIÈRE MUSICALE...

 

Si elle vit actuel­le­ment une nouvelle étape dans sa carrière en se produi­sant au théâtre (dans Pygma­lion) et au cinéma (elle a joué dans la super­pro­duc­tion Dragon Blade et souhaite faire carrière en Chine), personne n’a oublié que Lorie a d’abord été une chan­teuse. Première artiste française révé­lée sur inter­net, elle a cartonné au début des années 2000 avec des tubes comme Près de moi, Je serai (ta meilleure amie) ou encore Sur un air latino. Un succès incroyable qui s’est peu à peu étiolé au fil de ses albums et des années. Pas du tout nostal­gique, Lorie raconte aujourd’­hui à BFM TV comment elle a vécu ce moment char­nière de sa vie : « Je me rends compte de la chance que j’ai eue de pouvoir vivre ça pendant huit ans, a-t-elle confié. Quand j’étais sur scène, je prenais tout, je profi­tais de cette vie, du show, chaque moment, chaque regard et je savais que ça ne pour­rait pas être éter­nel. Et quand on le sait, ça permet de mieux gérer le jour où il y a une descente. »

Et si Lorie a aussi bien vécu cette « descente », c’est parce que bien des années plus tôt, elle avait vécu une chute simi­laire. Peu avant les cham­pion­nats de France de pati­nage artis­tique de 1996, la jeune Laure Pester, alors spor­tive accom­plie, s’est bles­sée. Une déchi­rure du ménisque du genou qui a mis un terme à ses espoirs de carrière spor­tive. Un « drame », comme elle l’avait décrit par la suite, qui l’a forcée à apprendre à se rele­ver dès le plus jeune âge. Une expé­rience qui l’a bien aidée quand ses chan­sons ont commencé à moins bien marcher : « Ce sont aussi mes années dans le pati­nage artis­tique qui m’ont donné ce mental-là, explique-t-elle. Quand je repense à cette période, c’est avant tout de la fierté et du bonheur. »

Lorie garde donc un bon souve­nir de sa période musi­cale, mais elle la regarde aujourd’­hui avec un œil diffé­rent : « J'ai revu récem­ment une pres­ta­tion d’un concert en 2002 ou 2004, j’avais des dreads sur la tête, un costume à paillettes, dix danseurs derrière moi, il y a avait des explo­sions sur scène, des tours de magie et effec­ti­ve­ment, quand je regarde ça, je sais que c’est moi, mais j’ai l’im­pres­sion d’avoir vécu dix vies avant et parfois, ça me fait bizar­re… C’est un autre moment de ma vie, mais j’en suis fière. » Elle ne se voit donc pas renouer avec son ancien style musi­cal. En revanche, Lorie n’ex­clut pas de reve­nir un jour à la musique. Pour elle, sa carrière est en « pause », mais juste « pour l’ins­tant » : « J'ai toujours envie de chan­ter, mais pas d'enre­gis­trer », a-t-elle précisé. Mais un jour, peut-être…

Source : Voici