COMMENT VAINCRE LE STRESS ?

COMMENT VAINCRE LE STRESS ?

Réponse avec Vanessa Delarue notre technicienne de bien-être...

Certifiée Technicienne de Bien-être et Praticienne en Médecine Complémentaire par l’école ARNIKA.
 
En plus de mes compétences dans les techniques manuelles de détente ou massage, je dispose d'outils pour comprendre le besoin de mon client et déceler les différents déséquilibres CELA ME PERMET DE CONSTRUIRE UNE SOLUTION ADAPTÉE ET TRAVAILLER AVEC LUI EN PRIVILÉGIANT SON BIEN ÊTRE PLUTÔT QU'UN SIMPLE MOMENT DE DÉTENTE !!

Quelque soit votre rythme de vie vous trouverez des méthodes de relaxation, des conseils en naturopathie comme un bilan de vitalité ainsi qu'un bilan alimentaire, l'iridologie qui est un bilan en observant la pupille de l'oeil, des conseils en aromathérapie qui consiste a utiliser les huiles essentielles, conseils en phytothérapie qui consiste a utiliser les plantes, la médecine traditionnelle chinoise et la  médecine ayurvédique qui consiste a travailler sur les meridiens et les points d'acupressures, des  soins par la sophrologie qui est une méthode de développement personnel; la relation d'aide par le toucher et l'hypnose il s'agit d'un « état modifié de conscience » Un état que tout le monde a déjà connu, par exemple en lisant un bon livre, ou bien fasciné par les flammes dans la cheminée, un magnifique point de vue, ou juste perdu dans ses pensées, (mais parfois cela peut être plus"profond" ).
 
Grâce à ces différentes techniques aux vertus relaxantes ou tonifiantes découvrez le lâcher prise pour une meilleure gestion du stress.
Que ce soit à domicile, sur votre lieu de travail, à votre hôtel, sur votre bateau, en institut, à l'occasion d'événementiels, de manifestations sportives ou en cabinet ...Venez profiter d'un pur moment de bien être !

Tous les produits utilisés  sont naturel.

Pour vaincre le stress il y a plusieurs méthodes.

Le stress chez l'enfant :

Quels enfants sont touchés par le stress ?

Même s'il semble exister des prédispositions génétiques à de telles tensions, l'environnement familial et le contexte social restent les causes majeures. Le stress n'épargne personne. Cependant, on constate un accroissement avec l'entrée à l'école : le stress de la performance.
Si cette tendance se manifestait auparavant vers 15-16 ans, lors du choix de l'orientation scolaire, elle semble se déclarer de plus en plus tôt, dès l'arrivée au collège voire même au primaire.

 

Les raisons du stress infantile ?

[Stress de l'enfant] Les raisons du stress infantile sont aussi variées que les enfants qui en sont atteints. On pourrait tenter tout de même une classification, en séparant les actions donnant lieu à un stress réactionnel, généralement temporaire, de celles responsables d'un stress chronique.
Un changement brutal des habitudes quotidiennes (déménagement, naissance d'un petit frère...) ainsi qu'un choc émotionnel (décès d'un parent, divorce...) génèreront globalement une réaction du premier type.
En revanche, la répétition de faits perturbants (querelles récurrentes, mauvais traitements...) ainsi que ceux liés à une pression directe et prolongée sur l'enfant (réussite scolaire, surmenage...) conduiront à une réponse du second ordre.

Les signes du stress infantile ?

Chacun réagit différemment. Alors qu'un enfant sera très affecté par un événement stressant, un autre pourra n'y prêter aucune attention. Il est donc normal que chacun ait sa propre façon d'extérioriser ses problèmes.
Soyez attentifs, les signes sont parfois bien cachés. Cela peut se traduire par des problèmes physiques comme des maux de ventre, de tête, une certaine apathie, ou encore des tics nerveux... ou par des problèmes psychologiques comme une soudaine introversion, une agressivité exacerbée ou encore une régression du niveau de la maturité... Chez le nourrisson, un stress peut s'exprimer par un retard de développement.

Prévenir et guérir le stress de l'enfant ?

Le simple fait de prendre conscience de l'existence du stress chez votre enfant est une étape décisive dans son traitement.
La prévention reste le meilleur remède. Pour cela, il est important de maintenir au maximum les habitudes de la vie quotidienne, comme les heures de repas ou de coucher. Cependant, il n'est pas toujours possible d'anticiper les changements. Lorsque le stress est installé, vous pouvez traiter les symptômes en apaisant votre enfant. Créer un environnement serein et chaleureux en favorisant des couleurs douces, une lumière ainsi que des odeurs naturelles, en alternant des moments de calme et d'activité physique. Mais cela n'est pas suffisant, vous devez prendre le mal à la racine, et tenter de comprendre ce qui le perturbe. Ecoutez-le, c'est important. Parler, lui permettra d'exorciser sa colère et son anxiété. Tentez de le rassurer et encouragez-le. Si malgré tous vos efforts, la situation ne change pas, n'attendez  pas qu'elle se dégrade pour demander de l'aide à un spécialiste.

Source : Doctissimo.fr

Le stress chez l'adulte :

1. Lutter contre le stress en s’appuyant sur la communication

Que cela soit sur votre lieu de travail ou à l’extérieur, votre quotidien est immanquablement fait d’interactions et d’échanges sociaux. Le stress naît bien souvent du fait qu’on ignore ce que nos interlocuteurs attendent effectivement de nous.

Par peur de passer pour un idiot ou pour une personne dénuée de capacités sociales, on a alors tendance à prendre des initiatives qui découlent de notre perception personnelle du rôle qui nous est attribué par le reste de la société.

C’est ainsi que des erreurs pouvant donner lieu à des conflits ou à des incompréhensions peuvent faire leur apparition. Pour éviter ce genre de situation, pouvant avoir des conséquences désastreuses (notamment au niveau professionnel), il va vous falloir oser poser des questions et clairement prendre le parti de la communication directe.

Vous ne pouvez pas lire dans l’esprit de vos interlocuteurs. N’hésitez pas à demander clairement ce que les gens attendent de vous. Cela ne remet pas votre capacité de compréhension ou votre intelligence en question, bien au contraire.

C’est une preuve matérielle de votre volonté d’intégration sociale et de respect de votre rôle vis-à-vis de votre environnement.

Le premier conseil pour lutter contre le stress est donc très simple : ne supposez pas, demandez !

2. Lutter contre le stress en limitant les retards

Je pars de chez moi avec 5 minutes en retard, bon ce n’est pas bien grave. Le bus ferme ses portes juste devant mon nez… le prochain est dans 15 minutes. Noooooooon ! Je vais devoir courir pour attraper un métro.

Le quai est bondé. 2 rames passent, je suis toujours en train de jouer des coudes pour me rapprocher de l’endroit où les portes s’ouvriront. 30 minutes de retard. Mon boss va m’étriper… Gouttes de sueur, pulsations cardiaques au rythme effréné…

Ça, c’était moi quand j’avais 20 ans et je suis certain que bon nombre d’entre vous se reconnaissent aussi à travers cette anecdote.

Pourtant, rien ne m’aurait empêché de partir 10 minutes plus tôt, d’attraper le bus et de voyager tranquillement, voire même de prendre mon café en arrivant en bureau. Le stress favorise l’apparition de sentiments négatifs et augmente votre irritabilité dés le matin.

Notre deuxième conseil pour lutter contre le stress : prévoyez toujours 10 à 20 minutes supplémentaires sur vos temps de trajet.

Fondamentalement, cela ne bousculera pas votre emploi du temps et cela vous permettra de commencer la journée sur une bien meilleure note.

3. Lutter contre le stress en s’organisant la veille pour le lendemain

Si certaines personnes n’ont besoin que de 2 minutes, montre en main, pour choisir leur tenue du jour, c’est loin d’être le cas de tous. « Mais non chérie, je ne parle pas pour toi, voyons… ! ».

Il faut en effet trouver quelque chose qui aille avec notre humeur du moment, l’assortir avec une paire de chaussures, des bijoux, du maquillage… (bon évidemment là je parle plus pour les femmes, quoique je n’aie rien contre les hommes qui se maquillent).

Ce cérémonial quotidien prend du temps et on aime à changer d’avis au tout dernier moment. Pour éviter de se mettre inutilement en retard, pourquoi ne pas sortir ses vêtements du lendemain avant d’aller se coucher ?

Cela vous laisse même le temps de les essayer, de comparer, de réfléchir au reste de la tenue… de quoi lutter contre le stress dès le réveil en somme. L’autre aspect positif de cette méthode réside dans la limitation des oublis de dernière minute… À adopter donc !

4. Lutter contre le stress en adoptant le Feng Shui

Avoir un appartement (ou une maison) bien ordonné, propre et changer de temps à autre la disposition des meubles permet aussi de lutter contre le stress. Un lieu où vous ne pouvez vous sentir en harmonie et vous relaxer draine votre énergie et favorise l’apparition de comportements allant à l’encontre de votre désir d’épanouissement personnel.

Le secret pour profiter d’un environnement sain vous permettant d’avoir l’esprit apaisé, c’est tout simplement de définir une place précise pour chaque objet et de respecter cette logique. Tout objet déplacé devra instantanément être remis là où il est censé être, après son utilisation.

Cette logique s’applique à toutes les pièces de votre lieu d’habitation. Ainsi, après avoir mangé vous ferez immédiatement la vaisselle et rangerez vos ustensiles de cuisine et couverts où vous les avez pris pour ne pas laisser le désordre et le chaos peu à peu s’installer chez vous.

5. Lutter contre le stress en organisant son espace de travail

Que vous travailliez dans un bureau, de chez vous, dans un cuisine ou un magasin, gardez toujours votre espace personnel rangé et sobre. Vous limiterez ainsi le temps perdu à rechercher ce dont vous avez besoin et le nombre des sources de distraction pouvant vous amener à perdre votre concentration.

Votre espace de travail doit être uniquement dédié à votre activité professionnelle. Ne laissez donc rien traîner dont vous n’auriez pas besoin pour travailler.

En revanche, rien ne vous empêche d’y faire trôner des éléments motivants comme une photo de famille, de votre conjoint(e) voire une citation dans laquelle vous trouvez de l’inspiration et puisez de l’énergie pendant vos heures de labeur.

6. Lutter contre le stress en faisant chaque chose en son temps

Même si certains se targuent d’être capables d’effectuer plusieurs tâches simultanément, l’efficacité d’une telle logique est à remettre en cause. Impossible en effet de garder une concentration optimale sur des objectifs multiples, ce qui accroît fortement le risque d’erreur.

Chaque tâche même minime, doit être complétée avant de passer à la suivante. Non seulement votre focus s’en verra amélioré, mais vous pourrez vous appuyer sur la satisfaction personnelle procurée par ces réalisations pour vous donner un coup de fouet avant de répondre à un nouvel impératif ce qui vous permettra de lutter contre le stress plus efficacement.

Le fait de décomposer votre travail en différents process distincts les uns des autres, vous permet de relativiser l’importance (en termes de quantité) de ce dernier, le rendant psychologiquement plus accessible et donc moins pénible.

Un très bon moyen de lutter contre le stress dû à l’obligation de résultat que vous vous êtes fixée.

7. Lutter contre le stress à l’aide d’un crayon et d’un morceau de papier

Si comme moi, une fois le soir venu, vous repensez à tout ce qui s’est passé dans votre journée et que les idées et les réflexions fusent dans votre esprit, je vous conseille de toujours avoir un bloc-notes et un crayon près de vous.

C’est souvent au moment où je vais me coucher, juste avant de m’endormir, que l’inspiration surgit. Les idées d’articles arrivent, les lignes d’accroche pour mes introductions se multiplient… et si je ne prends pas soin de les coucher sur papier, elles disparaissent évidemment au petit matin, ce qui me met en rogne.

Là encore, ce phénomène est facteur de stress. Notre cerveau ne s’active pas toujours de la manière dont on le voudrait, ou quand on le voudrait. Il faut parfois savoir l’écouter, pour limiter l’anxiété liée au fait d’oublier nos brillantes idées, qui malheureusement se révèlent à nous lorsque le contexte ne s’y prête pas.

8. Lutter contre le stress en relativisant ses ennuis personnels

Quand on rencontre une difficulté, quel que soit le domaine qu’elle affecte, on a tendance à laisser cette dernière prendre le contrôle de notre émotivité au point de ne pas parvenir à envisager de solution pour la résoudre. L’effet sur notre psychologie est alors immédiat et toute notre attention est portée sur cet obstacle qui nous apparait comme insurmontable.

Est-ce réellement le cas ? Certainement pas. A-t-on tendance à dramatiser ? Évidemment. Commencez par analyser objectivement la situation. Votre problème affecte-t-il votre personnalité dans son ensemble ou est-il lié à un compartiment bien délimité de votre existence ? Votre souci fait-il de vous la personne la plus malheureuse de la planète ?

L’objectivité est toujours difficile à atteindre lorsque nos sentiments sont impliqués dans notre raisonnement. En prendre conscience, c’est déjà gagner une bataille et se permettre de lutter contre le stress.

Alors la prochaine fois que vous rencontrerez un obstacle, voyez cela comme une opportunité de prendre un autre chemin avant de penser qu’il limite inéluctablement votre progression.

9. Lutter contre le stress en respectant son emploi du temps

Le domaine professionnel est l’un des facteurs de stress les plus importants. C’est pourquoi il est vital de séparer cet aspect de votre vie du domaine personnel. Il vous faut instaurer de réelles limites dans votre approche de votre emploi du temps.

Le weekend doit uniquement être consacré à la relaxation, aux loisirs et à la possibilité de recharger ses batteries. Si vous commencez à ramener des dossiers à la maison, à faire des heures supplémentaires non payées ou à passer des coups de fil professionnels lors de vos temps de repos, vous ne pourrez pas atteindre l’équilibre psychologique pourtant si important pour vous épanouir dans votre vie quotidienne et lutter contre le stress.

Dans le cas des travailleurs à domicile, cette limite est très fine. D’où l’importance d’y prêter attention. J’ai par exemple une alarme quotidienne pour me signaler le début et la fin de ma journée de travail.

N’hésitez pas à faire des pauses. Contrairement à ce que votre supérieur hiérarchique peut croire, les temps de pause, à condition de ne pas non plus en abuser, ne sont pas contre-productifs. Ils permettent d’évacuer la pression liée à la tâche en cours de réalisation et de retrouver de la motivation et de l’énergie en se changeant les idées pendant quelques minutes. C’est donc une arme pour lutter contre le stress

À votre retour de pause, vous pourrez ainsi voir l’avancement de votre travail sous un nouvel angle et corriger des erreurs que vous auriez pu laisser passer. Il est recommandé de prendre une dizaine de minutes par heure pour vous consacrer à quelque chose de complètement différent afin de ne pas perdre votre concentration sur votre projet final.

Si la plupart des conseils ci-dessus découlent effectivement du simple bon sens, leur application est quelque chose que dans les faits, peu de personnes respectent. Le stress, communément appelé la « maladie du XXIeme siècle », est une véritable cause d’instabilité psychologique et freine votre évolution aussi bien personnelle que professionnelle.

Vous attacher à en limiter l’impact sur votre vie de manière quotidienne, même avec des gestes qui paraissent si simple, doit être une priorité si vous cherchez à évoluer en toute sérénité et à vous rapprocher un peu plus du bonheur. Le choix est entre vos mains !

Source : Réussitepersonnelle.com