PASSEZ AU VILLAGE DE MONTFERRAND... SUR LES TRACES DE L AEROPOSTALE

Aude

Pierre-Georges Latécoère d’abord, l’inventeur et le promoteur de la première liaison aérienne commerciale, avec Beppo de Massimi et Marcel Bouilloux-Laffont entre 1918 et 1936, créent “l’Aéropostale" et sa légende.

Une fabuleuse histoire dont les pilotes prestigieux, tels que Antoine de Saint-Exupéry, Jean Mermoz, Henri Guillaumet et bien d’autres, partant de Toulouse, survolant le Lauragais, avec des avions légendaires en route pour l'Amérique du Sud. Tout au long de l'itinéraire Paris-Bordeaux-Toulouse-Narbonne-Perpignan, les phares émettaient, en code morse, une combinaison lumineuse de traits et points correspondant à l'identification du lieu. Nous sommes alors au début de l'activité aéronautique commerciale, vers les années 1920 - 1930. Progressivement, l'activité s'intensifiant, les vols vont devoir s'étendre du jour à la nuit et ainsi un besoin d'ensemble de repères lumineux visibles éclairant les pilotes sur leur route s'impose. En 1932, l’on ne recense pas loin de 140 phares de routes possédant un éclairage soit blanc à éclipse, soit rouge à néon clignotant.Aujourd'hui ce patrimoine à une valeur historique non négligeable puisque témoin du temps de la grande "Ligne Aéropostale de L'atlantique Sud" qui reliait Toulouse à Natal en passant par Tanger et Dakar.